Catégories des nouvelles   -   Dentisterie   -  Dentisterie

L’INFECTION DENTAIRE LATENTE AUGMENTE LE RISQUE DE L’AFFECTION PAR LES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES

Les maladies cardio-vasculaires occupent la place de leader en ce qui concerne la mortalité des hommes et des femmes aux Etats-Unis, ce que consiste approximativement 610 milles morts chaque année.

Affection des artères coronaires est la maladie cardiaque la plus rependue, conditionnée par sédimentation d’un patch thrombocytaire dans les vaisseaux coronaires ce que diminue brusquement le flux sanguin au cœur.

Les facteurs bien connus du risque des maladies cardio-vasculaires sont: l’adipose, la passivité physique, le tabac, la haute tension sanguine, le niveau augmenté de cholestérine et le diabète sucré. Mais les chercheurs recommandent avec insistance d’inclure dans cette liste les maladies dentaires.

L’année passée, par exemple, une publication dans le journal «Infection and Immunity» a formulé une théorie sur l’influence de l’infection bactériale dans la bouche, en particulier, la maladie des gencives, à l’augmentation du risque du progrès des maladies cardio-vasculaires.

L’INFECTION DENTAIRE LATENTE AUGMENTE LE RISQUE DE L’AFFECTION PAR LES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES

Aujourd’hui les chercheurs de l’Université Helsinki de Finlande ont découvert le lien entre l’infection dentaire, connue comme périodontite apicale et le risque plus haut de développement du syndrome coronaire aigu – une notion généralisée, qui sous-entend un blocus de l’afflux du sang au myocarde par les artères coronaires.

Le coauteur de la recherche, John Liljestrand, employé du département des maladies de la bouche et de l’aire maxillo-faciale de l’Université Helsinki, a publié avec ses collègues cette découverte dans le «Journal of Dental Research».

La périodontite apicale est l’état, qui se caractérise par l’inflammation de la pulpe de la dent, le plus probablement causée par l’infection. La carie est la cause la plus fréquente de la périodontite apicale.

Autant que le patient ne sent pas la douleur, il peut ne pas savoir de l’infection qui sommeille dans ses dents, et il se considère totalement sain. La plupart des cas se découvre pendant la tomographie computérisée du maxillaire.

La périodontite apicale est associée indépendamment l’un de l’autre avec le syndrome coronaire aigu ainsi qu’avec la maladie des artères coronaires.

L’INFECTION DENTAIRE LATENTE AUGMENTE LE RISQUE DE L’AFFECTION PAR LES MALADIES CARDIO-VASCULAIRES

Pendant la recherche ont a examiné 508 personnes âge moyenne 62, qui ont souffert des maladies cardiaques.

On a fait à tous les patients l’angiographie, qui a déterminé que 36% des patients ont eu la maladie des artères coronaires ferme, 33% ont souffert le syndrome coronaire aigu et les autres 31% ont eu la maladie des artères coronaires pas évidente.

En utilisant la tomographie computérisée panoramique les chercheurs évaluaient la structure des dents et des maxillaires. Ils ont découvert que 58% des patients ont, au moins, un foyer inflammatoire c’est-à-dire, l’indice de la périodontite apicale.

Les résultats montrent que les patients avec la périodontite apical étaient plus portés à la maladie des artères coronaires ou au syndrome coronaire aigu. Ce lien a été plus fort chez les patients qui n’ont pas traité la périodontite apicale et exigeait le plombage des canaux des dents, augmentant par cela à 2.7 fois le risque d’affection par le syndrome coronaire aigu.

Les résultats obtenus ont resté les mêmes après la prise en compte de la quantité des facteurs courbants possibles, y inclus l’âge, le sexe, la présence du diabète sucré, l’adipose, le tabac et la quantité des dents dans la bouche.

A la base des données reçues, les chercheurs sont sûrs que la périodontite apicale peut être examinée comme le facteur du risque pour les maladies cardiaques.

«Notre découverte confirme l’hypothèse que l’inflammation endodontique est liée indépendamment à la maladie des artères coronaires et partiellement au syndrome coronaire aigu. Cela représente un grand intérêt en avenir pour la santé publique, en prenant en compte la haute abondance des maladies inflammatoires de la couche endodontique des dents et des maladies des artères coronaires» - on dit dans le mémoire.

A part cela, l’équipe des chercheurs a découvert que les patients avec la périodontite apicale ont le haut niveau des anticorps dans le sang, qui sont associés aux bactéries abondantes, ce que peut nous indiquer l’abondance de l’infection de la bouche par tout l’organisme.

Pour protéger le cœur, les savants conseillent aux patients de maîtriser la stratégie de prévention ou de traitement de l’infection de la bouche, qui peut souvent être sans symptômes.

Andrij Hrychtchychyn, médecin, Société BiMedis

19.09.2016
ECRIRE UN COMMENTAIRE

    OFFRES D’ACTUALITE Dentisterie

    ENREGISTREMENT DE L’ACHETEUR
    • CONNECTEZ-VOUS
    • S'INSCRIRE
    Mot de passe oublié?
    RESTITUTION DU MOT DE PASSE
    Adresse mail entrée est invalide
    Votre numéro de téléphone
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ