TEST DE RESPIRATION POUR TROUVER ET PRÉVOIR LE CANCER DE L\'ESTOMAC

Une publication récente dans la revue "Gut" décrit une méthode qui pourrait être utilisée pour diagnostiquer le cancer de l'estomac et évaluer le risque pour une personne spécifique d'en avoir un. Chaque année, environ 24 590 personnes aux États-Unis reçoivent un diagnostic de ce type de cancer. Il se manifeste généralement chez les personnes âgées vers l'âge de 69 ans.

TEST DE RESPIRATION POUR TROUVER ET PRÉVOIR LE CANCER DE L'ESTOMAC

La maladie est généralement asymptomatique au début de son développement, ce qui rend les diagnostics très difficiles. Dans de rares cas, lorsque cela provoque les symptômes, il s'agit généralement d'une perte d'appétit, d'une perte de poids, de douleurs à l'estomac et de nausées. De toute évidence, tous les symptômes énumérés peuvent être facilement attribués à d'autres conditions médicales.

Ainsi, parmi cinq cas de cancer de l'estomac, un seul est diagnostiqué correctement avant que la maladie ne se propage aux autres organes. Cela signifie que des outils supplémentaires sont nécessaires pour distinguer une maladie à un stade précoce. Cela pourrait améliorer la dynamique globale du résultat du traitement.

Les dernières recherches du professeur Hossam Haick et de son équipe de l'IIT (Institut israélien de technologie) ont étudié le potentiel de l'analyse par nanoarray pour le dépistage précoce du cancer. La technologie est conçue pour mesurer les changements dans les particules flottantes des composés intestinaux, qui sont exhalées par le patient.

L'équipe a souligné que la technologie avait été initialement conçue pour identifier le cancer de l'estomac et que sa capacité à détecter les premiers stades de la maladie n'était toujours pas évaluée.

Ils espèrent que l’analyse de nanoarrays pourrait devenir un «outil de dépistage» précis, non invasif et peu coûteux.

L’étude du professeur Haick a porté sur 484 sujets, dont 99 avaient déjà reçu un diagnostic de cancer de l’estomac mais n’avaient pas encore reçu leur traitement de chimiothérapie ou de radiothérapie.

Les sujets ont été privés de nourriture pendant 12 heures et avant la collecte de l'échantillon et ont dû s'abstenir de fumer pendant au moins 3 heures à l'avance. Les patients ont également été testés pour l'infection à Helicobacter pylori (une cause connue du cancer de l'estomac) et une analyse approfondie de leurs habitudes de consommation de tabac et d'alcool a été menée.

Le premier échantillon a été analysé par chromatographie en phase gazeuse-spectrométrie de masse (GCMS), qui mesure la quantité de composants organiques volatils (COV) dans l’haleine expirée du patient. Le deuxième échantillon a été étudié à l'aide du complexe d'analyse nanoarray et de reconnaissance de formes.

130 COV ont été distingués dans l'haleine expirée du patient. En comparant les résultats de patients précédemment diagnostiqués avec ceux dont les changements dans les niveaux de COV étaient considérés comme précancéreux, l’équipe a proposé huit «empreintes respiratoires».

Les scientifiques ont découvert, lors de l'application de la méthode nanoarray, qu'elle était capable de distinguer les compositions d'empreinte respiratoire chez les patients présentant un cancer de l'estomac confirmé, ainsi que dans les groupes à haute et à faible densité. Les résultats indiquent que la méthode présente une sensibilité de 73%, une spécificité de 98% et une précision de 92%.

Les chercheurs soulignent que les résultats n’ont pas changé, même après l’évaluation de certains facteurs de distorsion tels que l’âge, les habitudes de consommation d’alcool et l’utilisation d’inhibiteurs de la pompe à protons (réducteurs de sécrétion d’acide gastrique).

La méthode du SMGC n’est pas disponible pour le dépistage du cancer car elle est complexe et coûteuse, mais la technique des nanoparticules semble être une alternative facile et économique.

Les scientifiques affirment que l’attrait de ce test réside dans sa non-invasion, sa facilité d’utilisation (on attendrait donc une conformité élevée), sa prévisibilité rapide, son insensibilité aux facteurs de confusion et son faible coût.

21.05.2015
ECRIRE UN COMMENTAIRE

    OFFRES D’ACTUALITE Cancer/Oncologie

    ENREGISTREMENT DE L’ACHETEUR
    • CONNECTEZ-VOUS
    • S'INSCRIRE
    Mot de passe oublié?
    RESTITUTION DU MOT DE PASSE
    Adresse mail entrée est invalide
    Votre numéro de téléphone
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ