Catégories des nouvelles   -   Imagerie par résonance magnétique   -  Imagerie par résonance magnétique

CLINIQUE MAYO A PROUVE PRESENCE DES SEDIMENTS DE GADOLINIUM DANS LE TISSU CEREBRAL APRES LA PROCEDURE D’IRM

Clinique Mayo (Etats-Unis) a publié un travail, qui présente des preuves directes de sédimentation du gadolinium dans le tissu cérébral après l’injection par la veine des contrastants contenant gadolinium pendant l’examen par IRM.

 

Normalement, tels contrastants sont considérés pas dangereux pour les patients avec les appareils uniraire et hépato-biliaire. On estimait autrefois que gadolinium ne quitte pas le vaisseau, car il est lié aux autres molécules, et, bien sûr, on même ne supposait pas, qu’il peut précipiter dans les tissus et les organes. Mais, d’abord au Japon et maintenant dans la clinique Mayo on a confirmé, que tout à fait, gadolinium s’accumule dans le tissu cérébral après l’injection. Les conséquences de cette découverte sont très grandes, car chaque année des millions de patients subissent des IRM-investigations avec le renforcement contrastant.

 

Les investigations a été faite pour évaluer la présence des sédiments de gadolinium, et aussi pour fixer l’influence de ces sédiments sur l’intensité du signal T1-pondérée. Les savants ont étudié deux groupes des patients : le premier – les gens morts récement, qui ont subi des examens IRM fréquents avec le gadolinium et seconde – un groupe de contrôle des patients qui n’ont jamais subi un IRM-examen avec gadolinium. Les savants ont pu visualiser et mésurer la concentration des sédiments dans le tissu cérébral. Ils ont aussi montré la dépendance directe de la dose sommaire de gadolinium de sa concentration dans le cerveau.

«Malgré les preuves de présence des traces de précipitation du gadolinium dans les tissus nerveux, pour le moment on n’a pas des données qui montrerais son préjudice corporel aux patients» - a dit Laurence Eckel, médecin, auteur du travail, le radiologue chez clinique Mayo. «Ces substances de contraste avec gadolinium ADM- approuvées donnent l’information précieuse aux radiologues et aux médecins des autres domaines, permettant plus précisément et plus à temps établir le diagnostic. Cette information est importante pour prendre des décisions médicales et chirurgiques et aussi pour soigner le mieux possible le patient».

 

Pendant les recherches dans la clinique Mayo on n’a pas fixé l’influence des sédiments de gadolinium au secteur clinique, mais on fait déjà telles investigations. Aujourd’hui, on n’a pas des preuves directes que l’exposition de gadolinium provoque des symptômes spécifiques ou des autres problèmes avec la santé. La seule maladie, liée au gadolinium est dégénérescence fibreuse néphrogène systémique, qui se manifeste chez un petit nombre de patients qui ont l’insuffisance rénale. On n’a pas de plus des données, qui auraient pu faire prépondérance du mal par rapport à l’utilité.

Image 1. Les images IRM d’une femme de 45 ans avec glioblastome, qui a subi les thérapies chirurgique, chimique et la radiothérapie. A) Image T1-pondéré pas renforcée montre une haute intensité du signal dans le globus pallidus. On a exposé les secteurs habituels à investiguer autour de globus pallidus et la couche optique. B) L’ écho de spin rapide de l’image T2-pondéré est au même niveau que sur l’image «A». C) L’image T1-pondéré pas renforcée montre une haute intensité du signal dans le noyau denté du cervelet. Les secteurs habituels à investiguer ont été exposés autour du noyau denté et le pont de Varole. D) L’écho de spin rapide de l’image T2-pondéré et au même niveau que sur l’image «C»

"High Signal Intensity in the Dentate Nucleus and Globus Pallidus on Unenhanced T1-weighted MR Images: Relationship with Increasing Cumulative Dose of a Gadolinium-based Contrast Material." Collaborating with Dr. Kanda were Kazunari Ishii, M.D., Ph.D., Hiroki Kawaguchi, M.D., Kazuhiro Kitajima, M.D., Ph.D., and Daisuke Takenaka, M.D., Ph.D.

Related news:

1) BRAIN MRI

2) DOES THE WORLD NEED A 20 T MRI MACHINE?

3) 7T IRM INVESTIGATION DU NIVEAU DE SODIUM PEUT DEVENIR UNE VRAIE POUSSEE

4) A GERMAN RESEARCH TEAM FINDS HIDDEN MYOCARDIAL INFARCTION USING CARDIAC MRI

04.08.2015
ECRIRE UN COMMENTAIRE

    OFFRES D’ACTUALITE Imagerie par résonance magnétique

    ENREGISTREMENT DE L’ACHETEUR
    • CONNECTEZ-VOUS
    • S'INSCRIRE
    Mot de passe oublié?
    RESTITUTION DU MOT DE PASSE
    Adresse mail entrée est invalide
    Votre numéro de téléphone
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    Pour voir tous les acheteurs potentiels, achetez le compte Premium et augmentez ses ventes sur la plate-forme BiMedis! Lire la suite Non, merci