Catégories des nouvelles   -   Médicine générale   -  Médicine générale

L’EQUIPE DE L’UNIVERSITE PURDUE A DEVELLOPE UNE CAPSULE SMART QUI DISTRIBUE LES PREPARATIONS DANS LA PARTIE INFERIEURE DU TRACTUS GASTROINTESTINAL

Dans l’industrie pharmaceutique contemporaine il y a des méthodes qu’on n’a pas changé depuis des années, par exemple, les méthodes d’incapsulation ou les matériaux pour les capsules, qui accélère le métabolisme des préparations. Il existe deux types de capsules : dures et molles. Les savants de l’Université Purdue ont assumé la charge de disloquer la base des téchnologies de capsules et ont inventé capsule SMART, qui peut distribuer les préparations à celles parties du tractus gastrointestinal, qui sont pas accessibles d’habitude.

Pourquoi les capsules habituelles ne vont pas y arriver ?

La plupart des capsules dures et molles sont faites de gélatine ou de cellulose. Le sens de l’utilisation d’une capsule est en accélération de l’effet de la préparation et en amélioration de l’absorption. De plus, il est très facile de les avaler et elles sont absolument fades. Le matérial pour les capsules et leur design n’a pas changé pendant beaucoup d’années, mais les substances médicamenteuses qu’on peut incapsuler, elles se sont changées. Les capsules, les cachets et les autres moyens de transport des médicaments ne viennent pas à bout de distribution des préparations dans la partie inférieure du tractus gastrointestinal. C’est à partir de cela les savants de l’Université Purdue faisaient activement un passage vers la méthode de distribution ajusté de la substance à l’intestin gros.

Le système de distribution ajusté de la préparation à l’aide de capsule SMART

Comme on voit sur le dessin d’au-dessus, les capsules SMART ne diffèrent pas en ce qui concerne la dimension de celles que vous avez bien sûr vu et que vous avez probablement pris. Mais cette capsule est unique par le composant électronique qui permet de distribuer précisement et efficacement les médicament à l’intestin gros, où elles n’arrivent pas d’habitude, parce qu’elles se décomposent et s’absorbent ailleurs. La nouvelle capsule SMART pourra aider le traitement de l’intestin gros de telles maladies que : la maladie de Crohn, le syndrome de l’intestin irritable, la colite pseudo-membraneuse (causée par la bactérie Clostridium difficile)dont le traitement est difficile et pas toujours a du succès. Les méthodes supplémentaires contemporaines de cure de cette maladie incluent la transplantation de matières fécales. Si on va dévelloper les aspects téchnologiques de cette méhode, en avenir on pourra transformer les matières fécales dans une forme adorable pour la distribution facile à l’aide de la capsule SMART.

Comment travaille une capsule SMART

La capsule comprend des composants sages, qui fonctionne comme un fermoir pour une clef, le rôle de la clef joue dans ce cas-là un aimant. Quand l’aimant est près de la surface de l’épiderme au-dessus de la zone-cible, le mécansime interne ouvre la section de la capsule avec la préparation, comme un ressort, laissant le chargement avec l’effet maximal. On a élaboré cette capsule pour que la substance médicale atteint la valvule iléo-cæcale à l’aide du péristaltisme, «saine et sauve».

Evolution autour de nous

Avec l’évolution des téchnologies et de l’intérêt à l’amélioration de vie des patients, qui souffrent des maladies chroniques naissent telles idées que la capsule SMART. Puisque les substances médicales traditionnelles se décomposent et s’absorbent avant ce qu’elles arrivent à la zone-cible, le dosage de ces substances doit être plus grand, ce que peut mener aux certaines conséquences. Avec une capsule SMART vous pouvez distribuer les médicaments directement où on veut, en évitant les parties supérieures du tractus gastrointestinal et le foie. Plus de compagnies pharmaceutiques vont apprendre de cette méthode, plus de gens vont trouver consolation à l’aide de cette invention merveilleuse.

En bas vous pouvez voir le vidéo de l’expérience, où on voit, comment la capsule avance dans le tractus gastrointestinal fantôme avec l’aimant instalé pour l’activation de éjection du chargement utile.


Blausen.com staff. "Blausen gallery 2014". Wikiversity Journal of Medicine. DOI:10.15347/wjm/2014.010. ISSN20018762.

Dr. Yuriy Sarkisov, rédacteur chez BiMedis

09.09.2015
ECRIRE UN COMMENTAIRE
    ENREGISTREMENT DE L’ACHETEUR
    • CONNECTEZ-VOUS
    • S'INSCRIRE
    Mot de passe oublié?
    RESTITUTION DU MOT DE PASSE
    Adresse mail entrée est invalide
    Votre numéro de téléphone
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    États-Unis d’Amérique
    Remplissez le champ
    Pour voir tous les acheteurs potentiels, achetez le compte Premium et augmentez ses ventes sur la plate-forme BiMedis! Lire la suite Non, merci